• Wave Dragon

     

    I/ PRINCIPE

     

     

     

    Le Wave Dragon  (dragons des vagues) est une installation de taille imposante : 260 m de largeur, 150m de longueur et 16 mètres de hauteur. Deux lieux d'exploitation sont possibles ; on shore c'est-à-dire près des côtes ou off shore, en haute mer. Mais l'impact visuel, environnemental, une importante perte de puissance des vagues, rendraient l'installation on shore peu rentable. Les sites off shore sont moins facile d’accès, mais produisent plus.

     

    Le Wave Dragon a un principe simple. Les deux bras (reflector sur le schéma) permettent de faire converger les vagues vers le centre du Dragon. Ces deux bras constituent un système d'entonnoir vers la plateforme centrale servant de réservoir. Cette plateforme est au dessus du niveau de la mer. Les vagues franchissent un plan incliné montant (ramp) et remplissent le réservoir. De se réservoir des trappes vont s’ouvrir, laissant ainsi couler l’eau qui se vide en actionnant une turbine puis rejoidre la mer. Il y a ainsi création d’électricité .

     

     

    Le projet Wave Dragon est un projet danois développé par l’entreprise Danoise Wave Energy technology, et est financé conjointement par le Danemark et l’Union européenne.

    Il possède un avantage par rapport aux autres projets : le Wave Dragon produit plus d'électricité. En effet, sa production nominale prévue varie de 4,7 à 11 Mw selon les modèles et sa production annuelle varie de 12,20 à 35 Gw selon les modèles. Cela est du en partie à ses turbines. Ce sont des turbines Kaplan, c'est-à-dire une turbine hydraulique à hélices, de type propulsion. La vitesse de rotation varie de 50 à 250 tour par minutes. Ses pales lui permettent d’avoir un rendement énergétique élevé pour plusieurs conditions de débit d’eau :  on peut en effet faire varier l’angle de ces pales de façon à capter le plus d’énergie possible suivant les conditions.

     

     

     

    II/ DES TESTS REEL

      

    Le Wave Dragon est une machine qui a déjà été mise à l’épreuve. Le test a eu lieu en mer du Nord sur le site de Nissum Bredning. Il s’agit d’un énorme engin de 57 m de large (avec les bras) et de 237 tonnes. Le test a débuté en mars 2003 et, au vu des résultats satisfaisants, le Wave Dragon a été connecté au réseau en mai 2003 et produit aujourd’hui de l’électricité. Pour ce faire, les machines sont installées proches des côtes pour être plus facilement reliées au réseau à l’aide de câbles sous-marins.

     

    Wave Dragon

    Un prototype de Wave dragon a été installé sur le site de Nissum Bredning, au Danemark            -Cliquez sur l'image pour l'agrandir-

    Potentiel d'énergie des vagues sur site : 0,4kW/m

    Puissance du prototype : 20kW

    Poids : 22.000 t

    Largeur/longueur : 260 x 150m

    Hauteur : 16m

    Hauteur au dessus de la mer : de 3.5 à 7.7m

    Réservoir : 5.000 m3

    Générateurs : 250kW

    Energie produite par an par unité : 12 GWh/an

    Profondeur de mer : > 20m 

    Puissance nominal : 4MW

     

     

     III/ AVANTAGES ET INCONVENIENTS

     

    Avantages :

    - Respect de l’environnement : le bruit correspond au bruit d’un petit bateau.

    -Matériaux utilisés : huiles, peintures non toxiques pour l’environnement.

    -C’est un installation flottante, elle peut donc être installé n’importe où.

     

    Inconvénients :

    -Comme la plupart des installations étudié elle doit être reliée a la terre par des câbles pour produire de l’électricité.

    -Possible détérioration dûe à la mer (algues, corrosion…).

     

    IV/ ADAPTATIONS POSSIBLE ET EVENTUELLES

     

    Chaque unitée doit être dimensionné en fonction de la puissance des vagues sur le site d’installation afin d’optimiser la production d’énergie.

    Celui de Nissum Bredning développe une puissance 0,04GWh/an, soit 40MWh/an : les vagues ont une puissance potentielle de 0,4 kW/m.

    Plus haut dans la mer du Nord, les vagues, plus hautes et plus puissantes développent environ 24 kW/m et 32 kW/m dans certaines zones de l’océan Atlantique.

    Pour ces types de vagues, deux projets sont à l’étude. Il faut dimensionner le Wave Dragon :

    →24 kW/m : Un Wave Dragon de 260 m d’envergure pour un poids de 11000 tonnes produirait 11 GWh/an.

    → 32 kW/m : Un Wave Dragon de 300 m d’envergure pour un poids de 33 000 tonnes produirait 20GWh/an

    Ce sont deux projets assez conséquends, et il faut trouver des financements pour les réaliser.

    Cependant, si les volontés politiques approuvent ce type de production, il est possible que l’on aperçoive, dans la mer déchaînée du Nord, un énorme engin qui permet aux citoyens d’allumer leurs lampes électriques, sans laisser de déchets et sans polluer notre air.